6 réponses sur “Qu’est-ce qu’une ULIS ?”

  1. Bonjour,
    Il y a une nouvelle nomination pour AVS : AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap).
    En tout cas merci pour ces vidéos elles sont géniales!

  2. Et que fait on quand l’enfant a été diagnostiqué autsite modéré et l’ecole ne voit pas son handicap… Pas de ESS, pas de psychologue des ecoles car c’est à l’enseignant de signaler le probleme et en faire la demande et pas à moi la maman (poussée par le camsp)
    Pas de retard scolaire pour eux tout va bien !

    1. Ce dépend de celui qui a diagnostiqué votre fils comme ayant un autisme modéré…
      Avec l’aide de vôtre médecin traitant et/ou son pédiatre vous pouvez récupérer un dossier à la MDPH il vous aidera à le remplir car il connaît votre enfant ensuite votre demande passera en commission…. et aucune structure, soignant et autres ne pourront contester la décision….
      bon courage à vous …

  3. Les ULIS ne sont pas des classes, et ce depuis leur création en 2015.
    Il ne faut pas confondre avec leurs ancienne dénomination, les CLIS étaient des classes et les enfants allaient en inclusion dans les classes ordinaires. Ce n’est plus comme ça.
    Aujourd’hui les enfants sont avant tout des élèves de la classe de référence dans laquelle ils sont inscrits.
    Ils y réalisent le plus possible d’apprentissages. Ils viennent en ULIS uniquement pour les apprentissages qu’ils ne peuvent pas suivre dans leur classe de référence.
    Leur premier maître est le maitre de la classe de référence. L’enseignant spécialisé est le complément.
    L’objectif est que les élèves puissent suivre également les projets et sorties dans leur classe de référence.

  4. Merci beaucoup pour cette vidéo qui peut rassurer les parents lors d’une proposition d’orientation en dispositif ULIS.
    Je rejoins entièrement le commentaire de « PE en ULIS ». La bascule CLIS/ULIS a modifié considérablement le fonctionnement inclusif. L’ULIS est à présent un dispositif et non une classe. C’est essentiel pour les enfants en situation de handicap qui font désormais intégralement partie de leur classe de référence (même s’ils ne sont pas tous comptés dans les effectifs ce qui est une aberration !) Ces élèves viennent dans le dispositif et non plus l’inverse. Cela permet beaucoup plus de libertés dans la proposition des temps dans le dispositif.
    Si nous souhaitons montrer cette vidéo aux enseignants des classes de référence, cette nuance est extrêmement importante à expliquer afin qu’ils aient pleinement conscience de leurs responsabilités, du profil particulier de leur classe et de la nécessité de travailler en équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *